HEURE
oui

LE MUSEE ARCHEOLOGIQUE DEPARTEMENTAL

Hommes et dieux aux carrières antiques de Saint-Béat : Une nouvelle approche de ces carrières grâce à une re-découverte !
Avec des plus grands, Entre ami(e)s

La notoriété de Saint-Béat repose sur son activité marbrière et cela, depuis l’Antiquité. En 1946, au cours de l’exploitation du marbre de la montagne de Rie, un sanctuaire antique fut découvert, installé sur un ancien front de taille percé de niches, gravé de figures humaines et doté de nombreux autels votifs. Ces autels votifs inscrits et décorés sont l’expression d’un vœu. Déposés au sanctuaire, ils marquent la fin du contrat qui a été établi entre le dévot et le dieu qui a été sollicité. A Saint-Béat, dans la montagne de Rie, ces autels votifs sont consacrés à Silvain, dieu romain et à Erriape, dieu indigène vénéré de manière très locale. Malheureusement, à l’époque, cette découverte exceptionnelle, n’a entrainé ni la préservation ni l’étude de ces autels et leurs soins ont été confiés aux carriers. La préservation du patrimoine telle qu’on la connait aujourd’hui, est une notion très récente. Ces carriers n’ont pas arrêté l’exploitation et en décembre 1946, ont détruit le site du sanctuaire. En janvier 1947, un éboulement dû à la déstabilisation des carrières, a emporté les autels votifs entreposés au pied de la carrière. La plupart des autels votifs ont été détruits ou très abimés et quelques-uns furent sauvés. Si vous souhaitez mieux connaitre l'histoire des vestiges de ce sanctuaire antique disparu, venez visiter l’exposition « Hommes et dieux aux carrières antiques de Saint-Béat » au musée archéologique départemental (exposition ouverte tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h en mai, juin et septembre et de 10h à 19h en juillet et août). Informations au 05 61 88 31 79.

Le secret de Sophie

Un des autels votifs présenté connait un destin un peu particulier. Après 1946, son périple l’emmènera en Norvège, avant d’être acquis par le conseil départemental de la Haute-Garonne en 2016. 70 ans après, il revient sur son territoire d’origine ! Venez découvrir son histoire rocambolesque !

Adresse

Bâtiment de l'ancienne Gendarmerie
31510 SAINT-BERTRAND-DE-COMMINGES