HEURE
non

Toulouse : La ville rose ou la ville violette ?

Découvrez comment une simple fleure (ou presque) est devenue l'emblème de la ville.
En amoureux, Entre ami(e)s

Ah Toulouse ! La ville rose… ou pas. Pourquoi pas la ville violette finalement ? Bah oui, le club local, le TFC (Toulouse Football Club) joue en violet et de nombreux produits à base de violette : parfum, bonbons, de la confiture etc… A l'effigie de cette fleur, une péniche dédiée sur le canal du midi (3 rue Bonrepos, en face de la gare Toulouse Matabiau). Elle est symbole d'amour : vous pourrez l’offrir à vos parents, à un(e) ami(e) ou à votre dulcinée, en tout cas c’est ce que raconte la légende à propos de l’arrivé de la fleur au parfum si enivrant dans la région, ce serait un soldat piémontais qui en aurait rapporté une à son amoureuse qui résidait à Saint-Jory (au nord de Toulouse). La violette serait présente depuis le moyen-âge (XIème siècle), son âge d’or survient lors de la première moitié du XXème siècle et s’exporte dans toute l’Europe. Cependant elle connaît une crise à partir de la deuxième moitié du XXème siècle, la concurrence, le coût et l’urbanisation entraîne sa chute. En 1985 la faculté de Pharmacie de Toulouse ainsi que l’école Supérieur National d’Agronomie relancent la culture de la violette par l’intermédiaire d’une culture in vitro et hydroponie. Depuis 2003 la ville de Toulouse célèbre la fête de la violette pendant sa période de floraison en Février. Véritable symbole de Toulouse elle se décline désormais sous forme de parfum, de liqueur, de sirop, de miel, de confiture.