HEURE

Le château de Laréole et son rayon secret

2 journées

1 - De Laréole à Cologne 

Il vous faudra au moins une demi-journée de visite au château de Laréole avant de démarrer votre balade !
Ce château Renaissance appartenant à un riche propriétaire, Pierre de Cheverry, qui a fait fortune dans le commerce du Pastel au XVIème siècle reste un signe de sa réussite sociale. Il fait appel à l’architecte le plus en vue de la Renaissance toulousaine, Dominique Bachelier. L’édification du château est réalisée en trois ans à peine, preuve de la richesse du propriétaire. Il s’anime pendant la saison d’été avec bon nombre de spectacles gratuits. Des visites sont organisées tous les jours et vous pourrez profiter d’un salon de thé pour déjeuner ou goûter, d’une librairie-boutique où vous trouverez, entre autres, des cosmétiques à base d’huile de pastel. Chaque saison, une grande exposition d’art contemporain prend ses quartiers dans les différentes salles du château. Dans les bâtiments des communs, une salle dédiée à l’oeuvre de l’artiste Lucien Vieillard est ouverte au public de juin à septembre. Direction le petit village de Cologne, dans le Gers, à 4 km du château : cette bastide du XIIIème siècle

2 - De Cologne à Brignemont

Arrivée au village de Brignemont, où un trésor local attend les visiteurs : le moulin ! Le meunier trèspassionné fait revivre ce moulin du XVIIIème siècle bâti en briques toulousaines qui a fonctionné jusqu’en 1926. Très bien restauré, il se visite de mi-juillet à fin août. Vous serez charmés par le côté authentique des lieux : les craquements du bois, l’odeur de la farine, le bruit du vent dans les voiles, tout y est ! La visite vous mettra à contribution et vous permettra d’en découvrir les mécanismes. Au final vous aurez le plaisir de repartir avec de la farine que vous aurez vous-même moulue. Une table d’orientation est située en surplomb du chemin de ronde du village.

3 - De Brignemont au Burgaud

A quelques kilomètres de Brignemont se trouve le village de Cox. A l’époque moderne, plus de la moitié des coxéens vivaient de l’industrie potière. Cox est bien le village des potiers du XVIIIème siècle ! Parmi les différents colorants employés, c’est le bleu de Cox qui a fait les heures de gloire de ce village. Les artisans potiers avaient un large savoir-faire et produisaient autant des pièces de première nécessité pour les moins fortunés que des réalisations finement ouvragées. Le musée installé dans une bâtisse en terre crue, ancienne fabrique de l’un des derniers potiers, abrite un four aux dimensions imposantes. A visiter absolument !
Vous pourrez ensuite rejoindre le village du Burgaud et son Animaparc, idéal pour les familles : petits et grands se promèneront au coeur de trois parcs ombragés : la forêt des dinosaures, un parc d’attraction et un parc animalier.

4 - Du Burgaud à Cadours 

L’ail violet de Cadours est le fruit d’un savoir-faire ancestral protégé par une Appellation d’Origine Protégée (AOP) qui le défend sur tout le marché européen. Son calibre, sa robe ivoire aux stries violacées et son goût lui ont valu cette distinction très recherchée. On le trouve sur le marché de Cadours le mercredi matin de juillet à mi-septembre. On peut aussi passer en direct chez les producteurs. A la fin de l’été a lieu la grande fête de l’ail.
Cadours a aussi été rendu célèbre par son circuit automobile utilisant les 13 virages de trois départementales. Le « Grand Prix de Cadours » obtient son homologation en 1949 et intègre le calendrier international de Formule 1 ! De grandes pointures de la course automobile sont présents sur la ligne de départ. Tous les deux ans, une présentation de voitures de collection commémore les grandes heures du circuit.

Vivez cette expérience ici !

00:45
Treasures to discover
00:45

La salle secrète du château

La salle secrète du château

Treasures to discover

Haute en couleur !

Barre couleur

Couleur Vignoble